Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Transamerica, Voyage au coeur de l'Amérique Latine
  • : Bonjour tout le monde, ce blog est écrit par Stève Desaivre et Engueran Tisseau. Il relate notre voyage en Amérique Latine.
  • Contact

Profil

  • transamerica
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).

Contact

transamerica.contact@gmail.com

Recherche

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 20:40

Bonjour et merci pour mon anniversaire !

J'ai d'ailleurs pu le fêter comme il faut à Antigua Ciudad, au Guatemala, avec une fondue suisse. Il y a beaucoup d'étrangers qui vivent dans cette ville et on a rencontré un suisse et un français qui y vivent depuis plusieurs années. Il faut dire que la ville est agréable. C'est l'ancienne capitale du Guatemala, créée en 1543. Elle a beaucoup d'attraits, que ce soient les marchés artisanaux, les maisons coloniales, la vie culturelle ou encore le volcan Pacaya.


Le volcan Pacaya, situé à environ 1h30 de voiture de la ville, est impressionnant. De type strombolien, son activité est constante. Ce qui fait que tous les jours il y a de la lave et qu'on ne peut monter au sommet. Par contre on peut monter avec un guide jusqu'à la lave. Il y a de la lave froide bien sûr mais en montant un peu plus (et c'est ce que tout le monde fait) on marche sur de la lave chaude. A certains endroits il vaut mieux ne pas rester trop longtemps sous peine de voir ses chaussures fondre ! A quelques mètres de nous on peut voir la lave à 800º qui rougeoie et on étouffe sous la chaleur. Voir le phénomène de refroidissement de la lave aussi près de nous est impressionnant. C'est de la lave visqueuse, ce qui explique la lenteur de son déplacement et ce qui nous assure une relative sécurité. De plus comme elle est très lente, elle est aussi très coupante... Bref il faut faire attention. Mais de tous les volcans que j'ai visités jusqu'à ce jour, c'est le plus impressionnant.
                


Nous sommes aussi marqués par la vie culturelle de la ville, qui possède beaucoup de galeries de peinture et de photos, et aussi des centres culturels actifs. C'est la première fois qu'on ressent une telle émulation depuis notre arrivée en Amérique Centrale. On décide alors de rencontrer un photographe pour avoir une idée un peu plus précise. Après quelques démarches on rencontre Rudi Girón qui s'occupe des magazines culturels Revue et Recrearte. Il nous présente son projet pour faire découvrir sa ville : www.antiguadailyphoto.com. Il publie une photo par jour accompagnée d'un texte sur Antigua et ses environs. Les couleurs sont belles mais nous restons sur notre faim, les photos en elle-même ne présentant aucun intérêt artistique. De plus il semble plus intéressé par nous vendre ses photos que de nous expliquer la situation artistique dans son pays. C'est un projet plus documentaire qu'artistique.

On a aussi ajouté quelques photos sur le site. Si on n'en met pas très régulièrement, c'est qu'on rencontre souvent des difficultés avec les câbles USB et avec le téléchargement.

Merci et à bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Published by transamerica - dans Guatemala
commenter cet article

commentaires

rené 13/11/2008 18:13

Amitiés d’un petit poète qui s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…

Michelle 11/06/2008 22:23

Bon alors, les gars, vous nous racontez où vous êtes? ce que cette aventure vous apporte... mais vous pouvez aussi ne rien dire....

NELLY 26/04/2008 13:58

En juillet 1980, nous étions sur l'autre rive du Lac, nous pouvions voir le volcan en face. Les hommes avaient bien des pantacourts à rayures, certains étaient brodés de fleurs en bas, ils avaient une ceinture assortie nouée autour de la taille. Ils portaient de très beaux chapeaux (panama). C'étaient la fête, manèges, grandes roues ... barbe à papa sous sac plastique ...
Bonne route

michelle 22/04/2008 16:10

Le 26 juillet 1980, à Santiago de Atitlan, les hommes portaient des pantalons jusqu'aux genoux à rayures noires et blanches ou bleues et blanches. Il y en avait aussi en ponchos noirs assez longs et c'était la fête avec un marché très coloré. Je vous montrerai les diapos quand je les aurai retrouvées. Je ne me souviens pas du volcan Copaya... Il y avait aussi des coiffeurs! Bonne route!

NELLY 21/04/2008 21:56

Dans mon souvenir, près du lac Atitlan, les habits étaient brodés, c'était il y a longtemps, la mode a dû changer.