Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Transamerica, Voyage au coeur de l'Amérique Latine
  • : Bonjour tout le monde, ce blog est écrit par Stève Desaivre et Engueran Tisseau. Il relate notre voyage en Amérique Latine.
  • Contact

Profil

  • transamerica
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).

Contact

transamerica.contact@gmail.com

Recherche

5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 06:51

Le lundi 4 février 2008, était programmée une grande marche dans toutes les villes de Colombie et dans le monde entier (Paris, New York, etc.), pour dénoncer la guérilla. Ainsi, c'est à l'appel de "No mas secuestros, no mas mentiras, no mas muertes, no mas FARC, Colombia Soy Yo" (Plus de prises d'otages, plus de mensonges, plus de morts, plus des FARC, la Colombie c'est moi) que des centaines de milliers de personnes se sont réunies à Medellín pour cette marche.


C'est la première marche d'une telle ampleur en Colombie, pour exprimer le ras-le-bol de la population contre l'état de guerre civile qui ronge le pays depuis plusieurs dizaines d'années. C'est une manifestation pour montrer que le peuple colombien ne veut pas des FARC, contrairement au message que le groupe terroriste veut faire passer. C'est donc en scandant "No mas FARC", "Queremos la paz" ou bien "Libertad", que les habitants de Medellín ont défilé, apportant leur appui aux familles des nombreuses victimes de la guérilla. Le ras le bol des FARC était la principale dénonciation de la manifestation, mais on pouvait aussi retrouver de nombreux slogans contre l'ELN, un autre groupe terroriste sévissant en Colombie , et surtout contre la politique agressive d'Hugo Chavez, président du Vénézuela envers la Colombie: ingérence dans les affaires politiques colombiennes avec sa participation à la libération des 3 otages il y a quelques semaines, insultes au président colombien Uribe, etc. Le "Porque no te callas?" (Pourquoi tu ne te la fermes pas ?), réplique du roi d'Espagne au président vénézuélien, était arboré sur certains t-shirts.


Cette marche symbolise la volonté du peuple colombien à se débarrasser des groupes terroristes, à vivre librement. C'est un cri d'espoir pour le futur. Même si on peut regretter que d'autres problèmes colombiens n'aient pas été abordés, ou très peu (traffic de drogue, violence des paramilitaires), la marche a été un succès dans toute la Colombie et marque, on l'espère, un tournant dans l'histoire de la Colombie.

Partager cet article

Repost 0
Published by transamerica - dans Colombie
commenter cet article

commentaires

Z 23/02/2008 00:03

SIX ANS QU'INGRID BETANCOURT EST RETENUE PAR LES FARC