Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Transamerica, Voyage au coeur de l'Amérique Latine
  • : Bonjour tout le monde, ce blog est écrit par Stève Desaivre et Engueran Tisseau. Il relate notre voyage en Amérique Latine.
  • Contact

Profil

  • transamerica
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).
  • Stève et Enguéran. On vient tous les deux des Aubiers, un village perdu dans les Deux-Sèvres... On a décidé de quitter ce village paisible pour que nos yeux fatigués s'ouvrent à la beauté du monde! On a un projet de réseau vert (cf lien).

Contact

transamerica.contact@gmail.com

Recherche

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 23:27

Retour sur l'Amazonie...

En plein coeur de l'Amazonie, dans la capitale de l'Etat Amazonas, Manaus, on décide de profiter de notre situation géographique pour découvrir plus en profondeur la jungle amazonienne. Cette jungle qu'on n'a fait que côtoyer pour l'instant, en restant à bord des bateaux.

Nous voilà donc partis ce 3 décembre pour la forêt, à environ 40km au sud de Manaus, près du lac Mamori. Après la traversée du fleuve Amazone et quelques km en minibus, on embarque dans la pirogue qui doit nous mener au lodge, nous servant de base pour nos expéditions. Même si on est à la fin de la saison sèche et que le niveau des rivières est bas, tous les transports se font par bateau et on est marqués par l'omniprésence de l'eau, ainsi que des crocodiles sur les berges. Les crocodiles, au début on ne les apercevaient pas et puis petit a petit on s'est vite rendu compte qu'il y en avait un quasiment tous les 500m... On doit d'ailleurs aller a la cueillette aux crocodiles des ce soir... Malheureusement, la pluie (la mauvaise saison commence) nous en empêche et nous restons au lodge.


Au programme du deuxième jour : pêche aux piranhas, sur les bords de la rivière dans laquelle nagent trois sortes de dauphins. Les piranhas se déplacent par bancs et sont munis d'une dentition impressionnante ! Mieux vaut ne pas laisser la main dans l'eau... On profite aussi du voyage pour prendre en photos toutes les sortes d'oiseaux qu'on peut apercevoir sur les berges. On a aussi la chance d'avoir un guide capable de grimper aux arbres et d'aller chercher un paresseux sur la dernière branche. Sur la "route" du retour, on profite d'un arrêt pour nager dans la rivière aux eaux marrons, sous le regard bienveillant d'un crocodile... Et ce soir la la chance est avec nous. On attrape un petit "jacare", un crocodile, d'environ 60cm. Quand je dis "on attrape", le on signifie le guide. En l'occurrence Dioma, impressionnant a la chasse aux crocodiles, qu'il attrape avec ses mains (pour les petits, pour les grands, il faut une corde). La chasse se passe après la tombée de la nuit, quand le crocodile chasse. On avance en pirogue, le long des berges, le tout silencieusement: on avance a la pagaie et le guide qui pagaie a l'arrière de la pirogue communique avec Dioma, placé a l'avant, dans un dialecte avec lequel ils peuvent parler très bas tout en s'entendant de très loin. Les yeux de l'animal dépassent de la surface de l'eau, ce qui permet aux guides de les détecter. Ensuite lorsqu'on est suffisamment près, Dioma plonge la main dans l'eau et la ressort avec un crocodile (aussi simple que ça...)

null
Au programme aussi est une expédition dans la foret, avec hamac et poissons dans la rivière a pêcher pour le dîner. Lors des marches dans la foret, on a pu observer de près un nid de crocodile, rempli d'oeufs tout chauds, et avec la maman juste a coté, mais qui reste sans réaction lorsqu'on sort un oeuf du nid (oeuf reposé au même endroit ensuite, bien entendu). On découvre aussi les bienfaits de certaines plantes ou fourmis. Un certain type de fourmis peut servir d'anti-moustique (très pratique dans la région). Il suffit de poser la main sur le nid suspendu a un arbre, attendre que la main soit couverte de fourmis et les écraser avant qu'elles ne piquent trop fort. On peut aussi observer une mygale, sortie de son terrier par notre guide, ou goûter au gros vers blanc. Le gros vers blanc est d'ailleurs délicieux, avec un goût de coco.


Le dernier soir, pour fêter la fin de l'expédition, on part avec notre guide a la recherche une nouvelle fois d'un crocodile, mais un gros cette fois, avec la corde. Après plus d'une heure d'errance le long des berges, on se rabat finalement sur un jacare d'environ un mètre de long. On aurait put avoir plus grand, mais l'animal est déjà très impressionnant. Et on finit la nuit avec une énième partie de dominos, jeux culte dans cette région, avant de repartir vers la civilisation le lendemain.

Partager cet article

Repost 0
Published by transamerica - dans Brésil
commenter cet article

commentaires